Faahotu

French (Fr)English (United Kingdom)

Présentation

Le mot du Président

Tahiti Fa'ahotu est née en 2009 de la volonté d’une poignée d’acteurs privés et publics conscients que le développement endogène de la Polynésie  Française longuement appelé des vœux de tous les colloques,  états généraux et autres Grenelles, ne pourrait pas, compte tenu de ses caractéristiques d’isolement, d’immensité et de faible population, se réaliser uniquement par un simple copier-coller des idées mises en œuvre dans les grands pays industrialisés. Ces pionniers ont donc bataillé pendant de nombreux mois pour que naisse un outil au service de tous ceux qui ont la volonté d’apporter à l’économie polynésienne des idées innovantes et créatrices d’emploi mettant en valeur les ressources naturelles locales.

Tahiti Fa'ahotu est maintenant ancré dans le paysage polynésien comme un organisme permettant de :

  •  Créer localement un réseau de chefs d’entreprise et de chercheurs attachés à s’impliquer dans une collaboration active visant à créer les produits innovants de demain
  •  Développer les partenariats nationaux et internationaux élargissant le réseau
  •  Orienter les projets innovants vers des financements permettant leur déploiement
  •  Labelliser les projets pour leur apporter la crédibilité nécessaire à l’accès à ces financements
  •  Soutenir la formation de futurs créateurs de valeur

La première enfance de Tahiti Fa'ahotu s’avère, par les actions déjà menées, pleine de dynamisme et porteuse d’espoir ; faisons en sorte que son adolescence lui permette de s’inscrire comme un des piliers du développement endogène de la Polynésie Française ; pour ce faire, il conviendra sans doute de convaincre plus d’entreprises à se lancer dans l’aventure passionnante qu’est  l’innovation ; voilà un défi  que Tahiti Fa'ahotu ne manquera pas de relever !

Maururu et Faaitoito !

Didier CHOMER
Président de Tahiti Fa’ahotu

 
Historique

En premier lieu, une volonté politique de créer un pôle de compétitivité

Dès 2006, la volonté de créer un pôle de compétitivité en Polynésie française a été exprimée par le Président de la République, puis réaffirmée en 2007 par Christian Estrosi, dès sa prise de fonction en tant que Secrétaire d’Etat à l’Outre-Mer(1).

Parallèlement à cela, une expertise collégiale sur « les substances naturelles en Polynésie française » commandée à l’IRD par la délégation à la recherche du Pays et restituée en 2006(2), a permis d’alimenter les réflexions sur le domaine d’un futur pôle de compétitivité. L’expertise souligne ainsi l’importance des ressources naturelles marines et terrestres de Polynésie française, et leur enjeu pour le développement économique et social du pays.

 

Une dynamique encouragée par le Service du Commerce extérieur…

L’intérêt d’un pôle de compétitivité pour le Pays a également été très tôt perçu par le service du Commerce extérieur qui, dès 2007, a mené des actions auprès des chefs d’entreprises pour les convaincre des enjeux d’un tel dispositif pour le développement économique local. C’est ainsi qu’une dynamique collective a été lancée auprès des chefs d’entreprises en matière de commerce extérieur, avec la création de six micro-clusters à l’export et d’une plateforme logistique commune.

 

… concrétisée par les chefs d’entreprises …

En 2008, Bernard Costa, directeur du laboratoire d’analyses « Cairap », et fondateur de la société Pacific Biotech, a créé avec l’appui du Service du Commerce extérieur l’association « Valrena Tahiti export ». Cette association regroupe une quinzaine d’entreprises exportatrices ayant un intérêt pour la VALorisation des REssources NAturelles.

Les membres de l’association VALRENA ont très rapidement souhaité élargir leurs adhérents en associant les organismes de recherche et de formation à leur dynamique, afin de mener des actions en faveur de l’innovation en Polynésie française.

 

… puis les organismes de recherche et de formation

C’est ainsi que le 20 août 2009, l’association Tahiti Fa’ahotu, regroupant 21 membres fondateurs (entreprises et organismes de recherche et de formation), a été créée. L'objet de cette association est de soutenir la création, et d’assurer le pilotage opérationnel, le développement et la promotion des activités et des projets d’un pôle d’innovation polynésien dans le domaine de la« Valorisation des ressources naturelles de Polynésie française »

 

Le souhait d’une reconnaissance « grappe d’entreprises »

Le choix de l’outil pôle de compétitivité envisagé en 2006 et 2007 s’est vite avéré très ambitieux quant à l’échelle des moyens de recherche et développement de la Polynésie française, qui ne dispose pas de la masse critique des pôles existant en métropole. C’est pourquoi, les membres de l’association Tahiti Fa’ahotu, souhaitant néanmoins développer un outil de qualité mais avec une structure adaptée à la taille de la collectivité ainsi qu’à sa configuration, ont déposé un dossier au premier appel à projets « grappes d’entreprises » lancé à l’automne 2009 par le Ministère de l’espace rural et de l’aménagement du territoire.

En mai 2010, Tahiti Fa’ahotu a fait partie des 42 lauréats de l’appel à projets « grappes d’entreprises ».

(Voir page soutien financier)

 

*1 Discours de Nicolas Sarkozy au Ministère de l’Outre-Mer, 13 juillet 2007
*2
GUEZENNEC J., MORETTI C., SIMON J.C.(dir.), Substances naturelles en Polynésie française, stratégie de valorisation, version bilingue, Paris, IRD éditions, coll. Expertise collégiale, 2006, 301p.

 

 
Objectifs

Créée en août 2009 et reconnue « grappes d’entreprises en mai 2010, l’association Tahiti Fa’ahotu est le premier pôle d’innovation polynésien.

Tahiti Fa’ahotu regroupe des entreprises polynésiennes et des organismes de recherche et de formation locaux autour d’un objectif commun, l’innovation pour la valorisation des ressources naturelles.

 

Son objectif est d’apporter un appui et d’accompagner ses adhérents souhaitant développer des projets innovants autour de 4 thématiques :

  • L’exploitation des ressources naturelles marines
  • L’exploitation des ressources naturelles terrestres
  • La biodiversité, les biomolécules d’intérêt et les biotechnologies
  • Les énergies renouvelables et la préservation durable des milieux.

 

 

 

Plaquette de présentation de Tahiti Fa'ahotu