Faahotu

French (Fr)English (United Kingdom)
Création du Cluster Maritime de Polynésie Française
Mardi, 10 Juin 2014 11:31

cluster maritime pf

Lundi 2 juin 2014 au CESC (Conseil Economique, Social et Culturel) s'est tenue la 1ère Assemblée Constitutive du Cluster Maritime de Polynésie française

Les membres du conseil d’administration élus :
Éthode Rey, Cécile Gaspard, Patrice Beushaer, Thierry Trouillet, Xavier Heinis, Sébastien Mollard, Laurent Darcy, Isabelle Mognat, Vetea Vitrac, Jérôme Petit, Stanley Ellacott, Tuanoa Degage, Stéphane Perez, Olivier Amaru, Christophe Caso, Christophe Georges, Jocelyne Debrigode, Maïlee Faugerat, Gérard Siu
La composition du bureau élus :
Président : Gérard Siu
Vice-président : Éthode Rey
Vice-président : Stanley Ellacott
Trésorière : Maïlee Faugerat
Secrétaire : Stéphane Perez
Administrateurs : Patrice Beushaer et Christophe Georges
Interview Gérard Siu, Président du Cluster Maritime Polynésie française “Ce qu’il nous manquait, c’était une vision commune”
Le Cluster maritime Polynésie française vient de voir le jour…Je suis content de démarrer ce travail que nous avons entamé depuis six mois. Avec cette constitution, je pense que nous avons mis une première pierre pour le développement de l’économie maritime.

Quelles sont vos priorités ? Aujourd’hui, nous voulons fédérer et mettre en place un groupe de travail car la prochaine étape est de travailler sur les grands projets que nous avons fixés lors du premier Forum de la mer. Nous souhaitons mettre en place, par exemple, un pôle d’excellence marine, la création d’une ligne de transport maritime notamment pour les îles…Nous avons une feuille de route. C’est un travail de longue haleine et c’est un travail qui, je suis sûr, va porter ses fruits. Il faut porter l’économie polynésienne sur des nouveaux points. Pour arriver à faire tout cela, dans deux jours, Francis Vallat va nous accompagner dans notre travail. Cela va surtout nous permettre d’avoir un réseau avec la France et l’Europe. Ainsi, nous pourrons travailler sur des projets d’envergure en Polynésie.

Concernant vos projets, où allez-vous trouver vos financements ? Aujourd’hui, les financements vont venir des entreprises privées qui sont réunies et qui vont cotiser pour ce travail. Nous avons également des organismes qui seront nos partenaires et qui vont nous accompagner. Certaines associations vont également nous épauler, notamment sur la partie environnementale. Il s’agit aujourd’hui de développer l’économie d’une façon durable. Nous ne voulons pas de développement sans contrôle. Dans le cadre du cluster, nous pouvons proposer des projets pour une vision durable.

Vous avez parlé d’un “moment historique” dans votre discours. Pour vous, “l’économie bleue” va enfin devenir une réalité en Polynésie française ? Je pense qu’on n’a pas vraiment le choix, aujourd’hui. Nous avons aujourd’hui tous les atouts de notre côté. Ce qu’il nous manquait jusqu’à présent, c’était une vision commune et une entité où nous pourrions mettre tous nos efforts ensemble, que cela soit avec des partenaires privés et publics. Aujourd’hui, le public nous accompagne sur certains projets, et je pense qu’avec l’ensemble des acteurs du privé, nous arriverons à développer un vrai outil économique. On voudrait être moteur de notre économie et être une force de propositions.

3 juin- ag cluster maritime

http://tahitinews.co/pour-une-vision-de-la-mer-creatrice-demplois-et-de-richesses/
http://www.tahiti-infos.com/L-economie-bleue-horizon-du-cluster-maritime-de-Polynesie_a102614.html